Huile d’olive infusée à la vanille: chronique d’une naissance

Nous étions à la quête du goût. Enhardis par l’espoir de dévoiler au plus grand nombre les saveurs divines de notre vanille. Dans la frénésie de ce dessein, nous multipliions les rencontres : d’artisan en artisan, nous croisions le fer verbal avec des pontes de leurs arts. Les idées fusaient, mettant à l’épreuve la combinaison de nos passions. Et puis une rencontre, une de celles qui dévient par leur force un chemin dessiné. Au milieu de cette heureuse déviation, nous avons placé notre huile d’olive infusée à la vanille. Comme une borne d’indication : ici commence la révolution du goût. Nous vous embarquons à la découverte de la génèse de ce projet. 

À la recherche d'une saveur inédite

Fous que nous sommes… avec l’immensité insondable des goûts qui peuplent le monde, de vouloir encore créer. Et pourtant c’est bien cette démarche qui nous mena à chercher des collaborations. Fascinés par l’art culinaire Français, nous n’aspirions qu’à mettre nos épices au service de cette gastronomie, qui doit aussi sa renommée à son évolution. Il n’était certainement pas question de bousculer l’existant, juste de débroussailler de nouvelles voies gustatives.

La rencontre

Et puis, un jour du début du mois de Mai 2021, mois propice aux révolutions, nous avons rencontré Sandrine et Sébastien. Artisans oléiculteurs de Gignac, qui au milieu de leurs plantations d’oliviers, nous parlaient avec magie de leur métier. Les tonalités passionnées de leurs propos sur leur moulin, le Màs Palat,  irradiaient notre discussion. Et comme une évidence, nous avons convenu de métisser nos approches du goût. Rendez-vous était pris pour le lendemain pour un premier essai. La rencontre culinaire concernerait l’huile d’olive et la vanille.

Un mariage de goûts plus que de raison

Tels des parents le jour du mariage, nous avions, de part et d’autre, présenté avec une exagération lyrique nos produits. De ce tourbillon d’enchantement jaillirent nos premiers essais. La science insolente de Sandrine nous convainquit de l’union harmonieuse de la Tanche (variété d’olives aux notes très végétales) avec la vanille Bourbon. Plusieurs dosages de vanille furent éprouvées. Le temps serait maintenant seul juge…

Huile d'olive infusée à la vanille Bourbon à l'essai
Essai de différents dosages de vanille

Un équilibre de goûts entre l'huile d'olive et la vanille

Une quinzaine de jours passèrent. Il fallait que le temps, comparse choyé de toute infusion, travaille dans l’ombre.

À l’heure du verdict, nous fûmes, tous autant que nous étions, sidérés. D’abord par les variations de goût que pouvaient apporter différentes teneurs en vanille. Mais surtout par l’équilibre des goûts qui caractérisait l’un des essais. Ce dernier remporta les suffrages sans débats vigoureux. L’évidence de son raffinement et de sa subtilité avait terrassé la concurrence, pourtant vaillante. Acte était pris.

Notre huile d'olive infusée à la vanille

Avec une huile d’olive de la variété Tanche pressée à froid et un rapport de 8 grammes de vanille Bourbon entière par litre, le porte-fanion de notre révolution du goût peut se prévaloir d’origines nobles. Ses armoiries fièrement affichées sur ses étiquettes, elle se présente dans un contenant élégant et classique. Pas de signes ostentatoires d’abondance, une révolution doit se faire dans l’humilité. 

Huile d'olive infusée à la vanille Bourbon

Un goût envoutant

Le premier contact avec les papilles gustatives est désarçonnant. Cette ineffable impression de connaître ce goût, sans réelle certitude. Ni le goût de l’huile d’olive, ni celui de la vanille ne prend le dessus. On se surprend à allonger le séjour de l’huile dans la bouche, se refusant à abandonner clairement l’identification des deux ingrédients. Et puis la puissance aromatique du mélange nous désarme, on se laisse envoûter. Un goût rond, aux notes boisées, chaudes et végétales. Une longueur suave qui s’allonge et finit en bouche avec une pointe d’amertume, caractéristique de l’huile d’olive, mais parfaitement contenue par la douceur de la vanille. Même après quelques minutes, les notes de saveur restent, elles ont envoûté nos papilles. Mais prisonnières d’un tel enchantement, elles réclament déjà une récidive, ne voulant plus retrouver la neutre liberté.

Il n’appartient plus qu’à vous de nous rejoindre dans cette révolution du goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *