Une brève histoire du faux-poivre

Du faux-poivre, mais une véritable épice​

Du faux poivre ? Mais qu’est-ce donc que cette hérésie ? 

Il existe effectivement des épices, plus précisément des baies, dont la similarité visuelle peut prêter à confusion. Il existe même certaines variétés dont le goût et le piquant sont plus prononcés que ceux du poivre.

En vérité, il serait plus juste de les classer parmi les épices, tant elles ont aussi à apporter en bouche.

Réhabilitons donc ces faux-poivres avant de couronner ensuite la baie rose !!!

Une épice victime de son physique et de la fourberie​

Nous vous avions expliqué en parlant des épices qu’elles avaient été un enjeu de taille. En effet au début de la renaissance et les siècles suivant, elles allaient déterminer le commerce mondial. Mieux, elles allaient servir de monnaie d’échange et de contre-valeur. Le poivre étant le roi des épices, les esprits mal tournés ont vite réalisé le profit en à tirer. Et comme souvent, en tant que produit lucratif il allait avoir droit aux lauriers des escrocs. Ainsi apparut la contrefaçon de poivre: suprême reconnaissance de l’importance d’un produit. Les filous ont profité de l’exotisme du poivre et de l’ignorance relative qui l’entourait. Ils faisaient passer de simples baies, de simples graines pour du poivre d’une région reculée. Et évidemment,  ils en appliquaient le prix, ou du moins un prix conséquent. Au fil du temps, ces innocentes épices, se sont donc vues affublées de ce sobriquet peu flatteur: le faux-poivre.
Photo de poivres de Jamaïque
Baies roses en vrac

La baie rose, star des faux-poivres mais authentique épice​

Il y a moults faux-poivres, d’ailleurs par respect pour ces produits, nous allons arrêter de les appeler ainsi. Nous rappellerons juste brièvement qu’en France pour être nommé poivre, il faut être issu de la famille des piper nigrum.

Donc … parmi ces épices mal racées, la baie rose est, nous pensons, une des plus intéressantes.

Elle est issue d’arbres de la famille des Thérébinthacées. Ce sont ses fruits qui donnent les drupes roses. Pour ne pas vous perturber, nous allons garder l’appellation de baies roses. Ce sont des baies principalement produites à Madagascar et au Brésil. On les cueille mûres avec un diamètre de 5 à 6 mm.

Nous l’avons mise en lumière, car elle a eu un passé difficile et une crise d’identité : en plus d’être un faux-poivre, c’est une fausse-baie, plutôt une drupe.

Mais surtout parce que gustativement parlant, elle a vraiment une signature : des notes d’agrumes légèrement sucrées mêlées à un goût poivré. Un véritable challenger dans la course au goût.